Transparency Maroc tient sa neuvième Assemblée Générale annuelle dans une conjoncture marquée par le fait que la corruption est devenue au Maroc un phénomène global et généralisé. Elle atteint tous les secteurs sociaux et économiques. C’est ce que démontre la réalité quotidienne autant que les grands dossiers relatifs à la dilapidation et au détournement des deniers publics. Cela requiert une mobilisation totale pour faire face à un tel phénomène et l’atténuer. Notre association est appelée dans ce contexte à intensifier ses efforts et faire évoluer son action pour contribuer à l’édification d’une société où règnent les valeurs de transparence d’intégrité. Sur le plan international Les efforts se conjuguent sur le plan international pour circonscrire les effets d’un tel fléau, approfondir la prise de conscience et adopter des chartes internationales de lutte contre la corruption. Dans ce contexte, le rôle effectif des organisations non gouvernementales internationales, dont Transparency International et ses sections nationales, prend de plus en plus d’importance dans la promotion du droit international pour en faire le premier fondement de la lutte contre corruption et abus financiers. C’est dans ce cadre que la convention des Nations unies pour la lutte contre corruption a été ratifiée en décembre 2003. Un tel événement est un acquis de taille pour le mouvement de lutte contre la corruption à travers le monde. Le 9 décembre de chaque année a été aussi proclamé journée mondiale de lutte contre la corruption. Sur le plan international également, des conventions régionales ont été adoptées, dont celle de l’Union Africaine pour la lutte contre la corruption et délits assimilés, en juillet 2003. Suite à l’invasion des territoires irakiens par les USA et leurs alliés et la marginalisation par ceux-ci de l’ONU, garant de la légalité internationale, et du fait du soutien dont une telle invasion a bénéficié de la part de plusieurs groupes d’intérêts économiques et industriels _ceux des industries pétrolières et d’armement, notamment_ les USA se sont octroyés le droit d’attribuer des marchés faramineux en faisant fi des règles et obligations relatives à la concurrence loyale. À ce propos, notre association a expédié une correspondance au Secrétariat Général de Transparency International pour réclamer l’ouverture d’une enquête sur les agissements des américains et leurs alliés en matière de marchés publics internationaux et de contrats internationaux, et pour l’ouverture d’un large débat sur la question, avec prise de position et condamnation nette et rigoureuse des faits constatés.

actualités

agenda

Il n'y a pas évènements à venir en ce moment.

NOS PARTENAIRES