La détérioration du classement du Maroc dans l’Indice de Perception de la Corruption (IPC) au cours de la dernière décennie comme l’indiquent les données recueillies dans le Baromètre mondial de la corruption et les autres évaluations indépendantes effectuées en matière de corruption, de transparence, de justice et de gouvernance, confirment les craintes au sujet tant de l’aggravation du phénomène que de la faible réaction politique qu’il suscite au-delà du discours et des déclarations d’intention.
Le gouvernement marocain a adopté une 2015 une stratégie nationale de lutte contre la corruption ; Transparency Maroc a participé à l’élaboration de cette stratégie et est membre du comité de suivi de sa mise en œuvre.
Par ce projet, Transparency Maroc souhaite s’engager plus dans cette mise en œuvre par l’interpellation des administrations parties prenantes et responsables de la mise en œuvre.
Le besoin de cette action se justifie par le retard pris dans la mise en œuvre de la stratégie et le peu de volonté dont font preuve les parties prenantes, ce qui implique :

  • Une lenteur de plus en plus aggravée dans la mise en œuvre de la stratégie ;
  • L’aggravation de la situation de la corruption au Maroc ;
  • Le risque d’abandon progressif de cette stratégie.

Présentation du projet:

Le projet « suivi e la stratégie nationale de lutte contre la corruption » est soutenu par l’ambassade du royaume des Pays-Bas à Rabat pour une période de 2 ans (2017-2019). Le projet consacre sa principale activité au suivi de la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption

Objectifs du projet:

  • Inciter le gouvernement à la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption adoptée en 2015.
  • Plus généralement, contribuer à la généralisation de la culture des droits humains, de la transparence et de la lutte contre la corruption.

Approche méthodologique :

Établir un mécanisme de surveillance du phénomène de la corruption au Maroc et de la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption et favoriser la responsabilité des pouvoirs publics engagés dans la mise en œuvre par :

  • La récolte des données relatives à la thématique de la corruption dans les secteurs administratifs et privés ;
  • La mise en place d’un tableau de bord de l’état d’avancement et des défaillances dans la mise en œuvre de la stratégie de lutte contre la corruption ;
  • L’interpellation des autorités publiques sur le constat issu du tableau de bord et du suivi de la mise en œuvre ;
  • L’organisation de séminaires de plaidoyer et de soutien aux interpellations ;
  • La participation aux réunions d’évaluation organisées par les parties prenantes.

Résultats escomptés

  • Le Maroc dispose d’un mécanisme de suivi et de surveillance de la mise en œuvre de la stratégie nationale ;
  • Les administrations de tutelle et les organes de contrôle assument leur rôle et mettent en place les dispositions nécessaires à la mise en œuvre de la stratégie nationale ;
  • La mise en œuvre de la stratégie est suivie et les administrations responsables sont sensibilisées ;
  • Les citoyens accèdent à l’information sur la mise en œuvre de la stratégie nationale.

actualités

agenda

Il n'y a pas évènements à venir en ce moment.

NOS PARTENAIRES