Les efforts de lutte contre la corruption ne tiennent généralement pas compte de l’impact spécifique que la corruption a sur les femmes. Qu’il s’agisse d’accéder à des services de base (par exemple santé, éducation), d’avoir recours aux différents services de l’Etat ( police, justice, administrations centrales ou locales) ou d’avoir recours au secteur privé (essayer d’obtenir un crédit, un emploi…), les femmes se heurtent souvent à des demandes de contreparties de diverses natures, notamment de nature sexuelle. L’ignorance de leurs droits, la méfiance envers le système judiciaire, la peur de la stigmatisation et des représailles, la protection inadéquate des dénonciateurs et l’absence de mécanismes de déclaration sûrs qui prennent en compte les diverses formes spécifiques de corruption dont les femmes sont victimes.

DESCRIPTIF ET OBJECTIFS DU PROJET

Il y a corruption sexuelle lorsqu’un droit ou un document en principe gratuit sont conditionnés par l’octroi d’une faveur sexuelle. Toute personne, quel que soit son sexe, peut être victime de telles pratiques mais il est beaucoup plus fréquents que les victimes soient des femmes, l’actualité le montre.

Pour toutes ces considérations, Transparency Maroc (TM), en partenariat avec l’association internationale des juges femmes (IAWJ), Transparency International (TI) et l’Union des femmes juges du Maroc, a mis en place un projet intitulé « impact de la corruption sur les femmes » qui s’étend jusqu’à la fin du mois de décembre 2019 .

La démarche adoptée pour la mise en œuvre de ce projet sera participative, afin de permettre d’associer les différentes parties prenantes à ses différentes phases. Ceci nécessite au préalable l’organisation d’un débat conceptuel sur les différentes approches utilisées pour décrire la pratique de la corruption sexuelle .

Ce projet a pour objectifs de :

  • Approfondir les connaissances sur les formes spécifiques de corruption dont les femmes sont victimes, notamment la corruption sexuelle ;
  • Créer des mécanismes sûrs que les femmes pourront utiliser pour déclarer la corruption dont elles sont victimes ;
  • Informer et sensibiliser les femmes à leurs droits ;
  • Sensibiliser toutes les composantes de la société aux formes de corruption liées au genre.

LES RÉSULTATS ATTENDUS SE DÉCLINENT AINSI :

  • La dénonciation de la corruption  sexuelle par les femmes victimes de cette pratique est significativement élevé
  • L’usage du système judiciaire pour traiter et sanctionner la corruption subie par les femmes est effective ;
  • Ce phénomène est considéré juridiquement comme délit de corruption.
  • Meilleure coordination et synergie entre les différentes parties partie en prenante

actualités

agenda

Il n'y a pas évènements à venir en ce moment.

NOS PARTENAIRES